L’EFT en quelques mots

L’Emotional Freedom Technique (littéralement : « Technique de liberation émotionnelle»), abrégée en EFT ou Tapping Solution, représente une pratique psycho-corporelle fondée aux États-Unis en 1993 par un ingénieur du nom de Gary Craig. L’EFT a pour but d’alléger les souffrances émotionnelles et psychologiques des personnes. Elle se pratique par l’entretien thérapeutique et la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise, d’où cette appellGary-Craig-eftation de technique dite « méridienne ».

L’EFT prend sa source dans la TFT (Thought Field Therapy, thérapie du champ mental), une technique établie par Roger Callahan, psychologue cognitiviste et hypnothérapeute spécialisé dans le domaine des phobies. Dans les années 1980, il étudie les méridiens chinois et découvre les effets du tapotement des méridiens sur les émotions en tentant d’aider une de ses patientes phobique de l’eau. Par la suite, Gary Craig, le créateur de l’EFT, suit la formation de Callahan et applique cette méthode à ses patients. Au fil des années, il la simplifie en réduisant le nombre de points méridiens à tapoter et invente ce qui deviendra la séquence de base ; des séquences spécifiques ( des algorithmes) de tapotements de points d’acupuncture précis afin de libérer la charge émotionnelle négative.

L’EFT vise à rétablir et éliminer les perturbations dans le système énergétique du corps en vue de transformer sa santé émotionnelle. Cette technique permet d’apaiser en quelques minutes et donne une sérénité de vie appréciable en cas d’utilisation régulière. Pour les problèmes sérieux, il est recommandé de pratiquer l’EFT avec un thérapeute expérimenté.

Aux USA, L’EFT a fait l’objet d’études approfondies, notamment pour traiter les vétérans du Vietnam souffrant du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et les résultats furent à 100% positifs. Cette technique est également aujourd’hui utilisée pour aider les populations à surmonter les effets traumatiques de plusieurs catastrophes : séisme de 2010 à Haïti, ouragan Katrina, tsunami de 2011 au Japon, attentats de part le monde, etc…

Je n’encourage personne à arrêter un traitement médicamenteux ni à arrêter une psychanalyse. L’EFT en parallèle d’un traitement ou d’un suivi psychanalytique est un plus pour optimiser les résultats et rendre encore plus efficaces ces derniers.   C’est à chacun de sentir ce qui est bon pour lui et seul un médecin est en mesure de modifier ou d’arrêter un traitement en cours même si la personne constate une nette amélioration. La méthode EFT ne peut en aucun cas se substituer à un suivi médical ni une prise en charge médicamenteuse si cela s’avère nécessaire.